Fish

art et décor :c´est une activité comportant plusieurs activités interessantes et trés émouvantes

Le Macramé




      ¨

    Le macramé est un art très simple :de la ficelle,de l'adresse manuelle à enrouler,tresser et nouer, voilà tout ce qui est nécessaire pour réaliser les travaux avec cette technique.
Le macramé ne peut avoir que de très lointaines origines, car il est né de la nécessité de nouer des ficelles et des cordes.
          Depuis les temps les plus reculés, les noeuds n'ont pas eu seulement une utilisation pratique, on les a employés aussi comme symboles;en effet,dans certaines civilisations par exemple,celle des Incas du Pérou qui ne connaissaient pas l'écriture,et dans la civilisation chinoise,avant l´invention de idéogrammes, les hommes échangeaient  des messages sous forme de cordelettes nouées ensemble.
         Au Japon, la condition sociale des gens pouvait  être connue par les divers types de noeuds portés sur les vêtements
         Certains noeuds,faits en peau, en lin,ou en papyrus,ont été retrouvés dans les tombeaux égyptiens.
Sur les reliefs assyriens et babyloniens, on voit de longues processions de prêtres et de dignitaire  de la cour revêtus d'habits de franges.
Nous pouvons en déduire que. chez ces peuples ,les noeuds et les franges avaient une utilisation symbolique et esthétique,qui se développa,peu à peu,en une véritable technique,avec des règles bien précises.
Le mot *macramé*,employé dans le monde entier pour désigner cette technique,vient de l'arabe.En arabe,*macramé* signifie ::mouchoir.C'étaient de grands mouchoirs ornés de franges que les femmes,et aussi les hommes,employaient pour se couvrir la tète.
         Déjà, au XVI siècle, nous trouvons dans la langue italienne le mot *macramé*,pour désigner des essuie-mains terminés à leurs deux extrémités par de longues franges.Ce mot a ensuite désigné la frange et d'une manière plus générale,tous les travaux noués. 
Plusieurs documents français donne à penser que le *macramé* était très répondu chez les français vers la fin du XIV siècle.C'est surtout à partir du XVI siécle, que cette techniques se répondit en Italie et en Espagne,pays ou l'influence arabe était très nette,on y faisait de vraies dentelles nouées avec des fils très fins,qui,le plus souvent,ornaient les vêtements sacerdotaux.
  Un exemple de ce travail précieux  nous est donné le célèbre tableau de Paul Véronése,"le repas chez levi"ou la nappe est ornée d'une grosse frange en macramé .Selon les matières employées pour ces travaux,grosse ficelle,ou fil fin de coton ou de soie, le macramé peut être utilisé pour des travaux rustiques,comme des hamacs,des sacs,des stores ou des panneaux,ou pour des franges et des dentelles précieuses,de type nettement raffiné.
    Le macramé n'est pas une technique exclusivement réservée aux femmes,même les hommes s'y consacrent parfois avec passion.les marins,experts dans l'art de faire des noeuds,dans les longues heures de navigation,réalisent les travaux les plus variés,arrivant souvent à créer de vrais chefs-d'oeuvre dont certains peuvent être admirés dans divers musés des États-Unis.






MATÉRIELS  NÉCESSAIRES

FIL:Il peut être fin;ce qui importe,c'est qu'il soit très retordu et solide,afin qu'il ne s'effiloche ni ne se casse.Si vous devez joindre deux fils pendant le travail,faites-le avec un noeud de tisserand La longueur des fils à utiliser est de 6 fois la longueur de l'ouvrage terminé.

ÉPINGLE:elles servent à maintenir solidement le travail.Elles doivent être grosses,en acier et à tête plutôt larges,car l'extrémité des noeuds nécessite une forte tension
PLANCHE DE NOUAGE: pour fixer le travail.Elle doit être plutôt rigide , lourde et stable.L'idéal est d'utiliser un tambour à broder,avec un support repose-pieds,pour maintenir solidement le travail et pour
pouvoir tirer les noeuds avec toute la force nécessaire.

 


MISE EN TRAIN
Pour commencer,attachez les fils sur un bâton ou une manche ou directement sur le tissu,s'il s'agit d'une frange,ou sur un fil rendu horizontalement entre deux épingles.
Ce fil,qui sert de trame,doit être solide et gros,Généralement,les fils nécessaires à un travail de macramé sont en nombre pair et,pour un travail de dimensions moyennes,ils doivent être d'une longueur d'environ 6fois celle du travail terminé
Avant de commencer,plier tous les fils en deux,exactement à la moitié.Le fil sur lequel se forment les noeuds est nommé:porte- noeuds.Les fils qui se nouent sont nommés: fils de nouage.
Pour mettre le travail en train,attachez les fils avec un noeud coulant de haut en bas,au fil qui porte les noeuds.
Si vous mettez les fils sur le tissu,passez un crochet à travers le bord de l'étoffe à 0,5 cm du bord,accrochez le fil au centre, tirez-le vers le bas et faites passez les deux bouts du fil dans le noeud coulant, c'est une demi-clé renversée.
les différents noeuds

Noeud de cordage ou de feston

Commencez le macramé par un rang de noeuds de cordage pour obtenir un bord net et ferme. Pour cela, montez en haut à gauche de l'ouvrage un deuxième fil de trame, juste en dessous du premier ou prenez un des fils en attente à gauche de l'ouvrage et ramenez-le pour en faire la trame. Ce fil de trame doit mesurer environ six fois la longueur de l'ouvrage terminé.


De la main droite, tenez le fil de trame bien tendu à l'horizontale. En travaillant de gauche à droite, ramenez chaque fil à nouer séparément vers le haut. Tournez-le autour du fil de trame en le nouant. Répétez cette opération pour former un noeud double et serrez chaque noeud à sa place avant de passer au suivant.

Noeud de cordage à l'horizontale

Les rangs de noeuds donnent des bords fermes et agrémentent l'ouvrage d'un point différent. Ce point s'exécute comme le précédent, mais l'un des deux fils de chaque noeud de montage sert de support à l'autre: on n'utilise pas de fil de trame séparé.

Noeud de cordage en diagonale simple

Les noeuds de cordage se travaillent aussi en diagonale inclinées à gauche ou à droite pour réaliser tresses ou modèles en losanges. Ramenez le fil à nouer de l'extrémité gauche de l'ouvrage pour en faire le fil de trame si vous travaillez de gauche à droite, ou bien le fil de l'extrême droite de l'ouvrage si vous travaillez de droite à gauche. Tenez le fil de trame en diagonale vers le bas du travail, à gauche ou à droite selon le sens de l'ouvrage. Prenez le deuxième fil à nouer et tournez-le deux fois autour du fil de trame pour former un noeud double. Continuez le rang en nouant chaque fil autour de la trame pour former une ligne de mailles obliques.

Travaillez du centre vers la gauche, faites un rang de noeuds de cordage. Puis, faites de même en travaillant du centre vers la droite.
 
Recommencez depuis le début et travaillez jusqu'à l'obtention de la longueur désirée.

Noeuds de cordage double en diagonale

Les deux fils extérieurs à droite et à gauche sont utilisés comme trame pour exécuter ce double noeud en diagonale. Tenez le fil extérieur de gauche en diagonale vers le bas et faites un noeud de cordage avec le fil à nouer suivant. Continuez ce rang en nouant chaque fil deux fois jusqu'au centre du travail.
Le deuxième fil à nouer est maintenant le fil extérieur gauche. Utilisez-le comme nouvelle trame et faites un nouveau rang sous le précédent, parallèle à ce dernier.
Répétez ces rangs. Travaillez de la droite vers le centre et utilisez toujours les fils à nouer extérieurs comme trame.
Prenez les deux fils de trame qui se rencontrent alors au centre de l'ouvrage et faites un noeud de cordage.













feston à gauche et à droite donne des losanges comme le montre la photo
  








noeud plat


étape 1

étape 2


étape 3
répétez la 1ere étape et la 2eme étape et 3eme étape plusieurs fois ,vous obtiendrez ce résultat
noeuds plat alternés
Le premier rang est exécuté avec tous les fils. Au 2° rang, on saute les 2 premiers fils, on fait un noeud plat avec les quatre fils suivants et on continue le rang pour terminer avec 2 fils non travaillés. Le 3° rang est une répétition du premier, on commence à l'extrême gauche et on travaille tous les fils.


torsade


répétez 1ere étape et 2 ème étape plusieurs fois vous obtiendrez
petit pois se travail en 4 noeuds plats,passez la corde de soutien  par- dessus la série de noeuds plats,passez entre les deux cordes de soutien,tirez et faites revenir à leurs place,entre les deux fils à nouer,attachez avec un noeud plat et continuez le travail

noeud de feston simple alterné



Pliez les fils pour que le fil de travail soit 8 fois la longueur de celui de soutien. Les noeuds sont faits avec le fil de droite par-dessus les fils de soutien et le 2° avec le fil de gauche par-dessus les fils de soutien.
 
petite chaîne:

Dans le macramé, la petite chaîne est faite avec des fils simples que l'on travaille alternativement donnant des noeuds en quinconce formés sur les fils centraux. Ainsi, l'on tend le fil de gauche pour faire un noeud de feston simple avec le fil de droite, puis l'on tend le fil de droite pour exécuter les mêmes mouvements avec le fil de gauche.


Chaîne double
La chaîne double se fait de la mémé manière que la petite chaîne, avec cette seule différence qu'on utilise un fil double, et même triple.

Noeud de feston double
Lancez le premier fil de droite par-dessus les deux fils de soutien, alternativement, un noeud par-dessus et un par en-dessous, ce qui produit des noeuds doubles pareils à ceux de la frivolité.



Coquille de noeuds
  1. Faire 2 noeuds plats sous les baguettes en diagonale.
  2. On voit ici le 1° rang de la coquille. Les fils de droite sont uniquement des cordes porte-noeuds, ceux de gauche des fils à nouer.
  3. On voit 4 rangs de baguettes pour la coquille avant qu'elles ne soient resserrées.
  4. Resserrer les baguettes en une forme arrondie; les nouer en dessous avec 2 noeuds plats.







X de doubles baguettes en diagonale
  1. Les fils de chaque côté sont noués en diagonale avec une double baguette. Les fils extérieurs sont les cordes porte-noeuds.
  2. La corde porte-noeuds de gauche est nouée avec une double baguette sur celle de droite.
  3. 2 autres rangs de baguettes sont exécutés sous les 2 premiers. Le rang de gauche s'arrête au centre, celui de droite continue jusqu'au bord de gauche.
  4. Au bas du X, le 2° rang à gauche devient le 1° rang à droite. On voit ici le X avec un losange de noeuds plats alternés et le début d'un autre X en dessous.

Noeud chinois
Variante du noeud du soldat, les fils sont croisés.

NOEUD DE COEUR:
se travail en inversent les brins de fils ,après avoir fait un noeud plat,ramenez les fils externes vers l'intérieur et les fils intérieur vers l'extérieur et faire un noeud plat on obtient un coeur,on en a besoin surtout quand on fait un travail long de noeuds plats ou torsades afin d'avoir à la fin la même distance de fils.





noeud d'alouette


voici quelques oeuds de marin à faire











































CAVENDOLI
Cette variante du macramé tire son nom de MADAME VALENTINA CAVENDOLI la technique pour occuper les enfants dont elle était chargée à la CASA DEL SOL,à TURIN au 19eme siècle.
C'est une technique qui emploie deux couleurs et un noeud,.On se sert de ce noeud en baguette horizontale  pour le fond, et les noeuds verticaux forment le motif.
Les principales caracteristiques du travail sont le dessin géometrique en couleurs contrastées, et la texture trés serrée du tissu terminé.





trousse de maquillage ou pochette pour fete faite avec la technique cavendoli

meme chose mais vous povez modifié les formes géométriques (mon propre ouvrage)
Technique de Tehéran:
le modéle téhéran se travaille comme celui de cavondoli mais avec plusieures couleurs,il est travaillé par unités de huit fils doubles.
montez les fils comme suit :
2blancs,1 clair,2 foncés,1clair,2 blancs(pour un ouvrage coussin par exemple répéter pour le nombre d'unités requis.

sac réaliser en téhéran

coussin en téhéran

coussin en téhéran

voici un sac que j'ai réalisé en téhéran

voici quelques ouvrages faits par une adhérente particulière : Aribi choubila c'est une mongolienne qui d'après notre appuis a pu faire des choses très jolies.le message que je veux faire passer et d'apporter plus d'intérêt et d'aide à ces personnes et aussi aux handicapées pour leurs éviter la marginalisassions et les rendre productrices .pour toi choubila et toutes les  handicapées.













voila ce que cela donne quand on leurs tend la main et on les aide que de les marginalisés



voici quelques ouvrages faits seule (invention) et avec le groupe dont nous sommes responsables

Aucun commentaire: